Les parents qui téléchargent des images de leurs enfants sur Facebook risquent d’aller en prison

Publié Le 07th August, 2016.
Share Button

facebook   Nous connaissons tous ces parents orgueilleux qui téléchargent des photos de leurs enfants aux réseaux sociaux sans penser aux risques inhérent au fait de vouloir gagner beaucoup de mentions ”j’aime”. Fjallraven Kanken No.2 Mais les autorités Françaises sont conscientes de ces risques et maintenant les parents dans ce pays européen risquent de lourdes amendes ou même une peine de prison pour avoir violé la vie privée de leurs enfants par le biais de la publication d’images intimes d’eux dans les réseaux sociaux. Les avocats et la police en France ont mis en garde les parents que leurs enfants ayant atteint l’âge de majorité peuvent les poursuivre en justice pour mise en danger de leur sécurité ou leur vie privée par les photos publiées sur Facebook et ailleurs quand ils étaient plus jeunes. Maglie Indiana Pacers Les autorités affirment qu’outre le risque que les pédophiles peuvent récupérer les photos, Jon Lester Jersey le dommage que pourrait leur causer aux enfants est considéré comme un motif légitime pour qu’ils poursuivent leurs parents au Tribunal. Canotte San Antonio Spurs Et en vertu des lois strictes de la vie privée de la France,

  • Nike Air Force 1 Women
  • ça pourrait entraîner une amende pouvant atteindre 50 000 Euros ou même d’une année en prison. air max 1 pas cher Il est très fréquent que les parents veulent partager des photos de leurs enfants, Air Max Baratas en particulier chez le nouveau-né, ou des situations embarrassantes dans les réseaux sociaux, souvent sans penser aux conséquences et répercutions de cette pratique.

  • Adidas Gazelle Nero Donna
  • C’est pourquoi la police nationale Française a émis un avertissement dans son profil pour recommander aux parents de ne pas le faire, non seulement en raison de l’impact psychologique ou social que ces images peuvent avoir à l’avenir, Colt McCoy – Texas Longhorns mais pourraient aussi se retrouver entre les mains de délinquants sexuels.

    Share Button